Aperçu du PCT – La Californie du Sud

En attendant de me retrouver sur les chemins et les crêtes, découvrons un peu les caractéristiques du sentier, région après région. Savoir un minimum à quoi s’attendre en termes de flore, de faune, de relief, d’aridité, etc… fait partie intégrante de la préparation, au même titre que l’équipement, les ravitaillements, ou la cartographie. J’entame donc une série de brefs descriptifs de chaque région majeure que je traverserai dans les prochains mois, principalement grâce aux informations de la PCTA.

Le PCT est découpé en plusieurs sections géographiques et climatiques. La première, la Californie du sud, aussi appelée SoCal, est chaude, sèche voire assez hostile pour le marcheur du dimanche. Elle permet de monter en régime sans un dénivelé trop violent, mais assure un niveau de défi déjà intéressant, du fait de ses conditions environnementales.

La Géographie

Cette section du PCT va de la frontière mexicaine, plus précisément Campo, à l’autoroute 178, et Walker Pass, sur une distance de 652 miles (1050 kilomètres), soit de la section “A” à la section “F” (comprise). Elle alterne entre collines rocailleuses, garrigues sèches, et crêtes à 2000 m. Elle traverse également des espaces quasi désertiques comme Mojave ou l’aqueduc de Los Angeles. Cette section se termine à la fin de la partie aride, après le désert de Mojave, juste avant l’approche de la Sierra Nevada.

Anza-Borrego
Sur les crêtes avec vue sur le désert d’Anza-Borrego

Les Points d’Intérêt

Beaucoup de Thru-Hikers estiment cette partie comme moins intéressante que le reste. Certes, elle ne sera peut-être pas très accueillante, mais elle offre déjà de jolies ascensions, de belles vues sur des plaines, et permettra aux marcheurs de s’adapter à l’effort continu, pendant un bon mois.

Les espaces naturels et protégés

A travers la Californie du sud, on découvrira plusieurs espaces naturels et protégés, parmi lesquels

A voir, à faire

Durant ma traversée de la Californie du sud, j’espère ne pas manquer les points les plus intéressants de la section.

Un Joshua Tree peu après Big Bear Lake
Un Joshua Tree peu après Big Bear Lake

Difficultés et Challenges

Cette première section du PCT présente plusieurs challenges. Le premier est tout simplement que le marcheur démarre ici sa progression. Le corps est encore gras, lourd, et loin d’avoir la robustesse entretenue par des semaines de marche. Beaucoup d’abandons ont lieu dès le début de la section. Il faut avouer que le terrain n’a pas l’air très accueillant tous les jours, entre rocaille et garrigue, beaucoup de vent, de soleil, de chaleur, et de manque d’eau. Sans oublier qu’il faut regarder où l’on met les pieds, au risque de marcher sur un crotale (rattlesnake), ou dans du poison oak (plante urticante plus ou moins virulente). Originalité californienne, on peut même se retrouver sur une crête, sous une averse de neige, avec vue sur les plaines désertiques en contrebas !

Si je compte démarrer en douceur et ne pas trop agresser mon organisme les premières journées de marche, le vrai challenge sera pour moi la gestion de la chaleur, et de la rareté de l’eau dans cette section, qui nécessite une analyse et une anticipation des ravitaillements afin de ne pas être mis en difficulté. C’est la raison première de mon départ assez tôt en avril, afin de ne pas trop “subir” lors de la marche. Les températures montent très rapidement dans la saison, au point qu’en 2015 les marcheurs tardifs évitaient tout simplement  de marcher la journée…

S’il faut être prudent avec ses pieds, je ne suis pas spécialement inquiet par la faune ou la flore, du moment que je saurai bien reconnaître serpents et plantes dont il ne faut pas s’approcher.

Les équipements les plus importants pour moi dans cette région seront :

  • Le trio chapeau / lunettes de soleil / chemise (manches longues)
  • La crème solaire
  • La poche à eau lorsque les ravitaillements en eau sont incertains

Source des données, informations : PCTA

2 réflexions sur « Aperçu du PCT – La Californie du Sud »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.