GR5 – Jour 16 – 14 août – Camping de la Vachette

La nuit a été finalement tranquille. La pluie a cessé peu après la nuit, et j’ai dormi comme un bébé.

Peu après le départ, je passe devant la demoiselle coiffée, formation géologique spectaculaire.

J’arrive ensuite à Roubion, un hameau de Névache. Lui aussi a souffert d’une coulée de boue, mais je ne m’y embourbe point ? . Je suis le sentier qui m’amène à Plampinet, charmant petit village. Je suis au kilomètre 300, l’exact milieu kilométrique de mon petit périple.

Je suis alors une piste 4×4 qui me fait remonter en direction des chalets des Acles, puis je commence mon ascension du Col de Dormillousse, puis du Col de Lauze. Je souffre assez fortement de cette double ascension. Non pas qu’elle soit techniquement difficile, bien que longue, mais j’ai très mal aux pieds, et les jambes super lourdes. Cette ascension est des plus éprouvantes et vraiment, je suis soulagé quand j’en arrive au bout.

Pause déjeuner avec vue sur les Écrins, un peu dans les nuages, avant de commencer à descendre vers la station de Montgenèvre. Petite pause Orangina / tarte alpine, et je continue à descendre en longeant la Durance, qui n’est ici encore qu’un ruisseau. Je fais halte au camping du hameau de la Vachette, à 4 kilomètres de Briançon. Demain, le groupe va probablement se scinder, pour des raisons logistiques.

2 réflexions sur « GR5 – Jour 16 – 14 août – Camping de la Vachette »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.