GR5 – Jour 15 – 13 août – Au dessus de Roubion

Départ de Modane à niveau à trois compères. Comme annoncé, il pleut, et c’est prévu jusqu’à ce soir.

Je prends le GR5 qui part de la gare, plus direct à travers la forêt, mais aussi plus raide.

Début d’ascension dans la forêt

Je passe sous l’autoroute et l’entrée du Tunnel du Fréjus, que certains adeptes des after milanaises connaissent bien ? et je continue ma progression dans la forêt. La pluie est assez légère et ne me gêne pas dans ma progression.

Modane et l’entrée du tunnel sont déjà bien en contrebas

Passé Valfréjus, le sentier suit une piste 4×4 et continue à monter vers le Col de Vallée Étroite. Je passe devant d’anciens bunkers et garnisons de la Ligne Magineaux.

Bunkers sur le chemin

La pluie cesse vers 11h, et c’est une très bonne nouvelle. La piste continue de monter, je distingue le Mont Thabor dans les nuages.

Le Col de Vallée Etroite et le Mont Thabor

Je franchis le col, enfin un faux col, il faut monter encore un peu. C’est la frontière entre Savoie et Hautes Alpes. Je n’ai pas beaucoup de vue mais ça se dégage au dessus de moi, et progressivement, les cimes apparaissent. Pause déjeuner sur des rochers, le soleil perce les nuages.

Pause déjeuner avec les vaches

Une fois reparti, je continue de descendre la vallée, trop jolie, cosy. Des petits ruisseaux, des petits bosquets, tout est joli. Les cimes autour sont aussi magnifiques. Je distingue les trois rois mages marquant la frontière italienne.

Les 3 rois mages

Les éclaircies sont maintenant fréquentes, et il fait meilleur. On est toujours en France, mais la Vallée Étroite, c’est un bout d’Italie. J’arrive aux granges, où il y a deux refuges italiens. Petite pause au premier, avant d’attaquer le Col de Thures. Ascension forestière de 400m environ.

Vallée Etroite

Arrivé au col, mince, ce n’est pas encore le col. Décidément, aujourd’hui, c’est la journée des cols de la désillusion ! C’est encore un très joli col, avec vue sur l’Aiguille Rouge. Par contre, le ciel se couvre à nouveau, de manière menaçante. Il était prévu de redescendre avant de bivouaquer, mais juste avant les premiers lacets, les premières gouttes changent les plans. Installation du bivouac. Il se met à pleuvoir plus franchement rapidement. Je commence à entendre de l’orage au loin.

L’Aiguille Rouge

Demain, je traverserai le hameau de Roubion (Hein Manu) et l’étape m’amène aux portes de Briançon, que j’atteindrai après demain matin.

5 réflexions sur « GR5 – Jour 15 – 13 août – Au dessus de Roubion »

  1. Ah merci le pti clin d’oeil à la fin parce que quand j’ai lu le titre de l’article dans ma tête j’ai complété par… « il y a Bertrand ? » ?

    #blagueDeSophia

  2. Ca donne envie de les voir, ces zolis ptits coins !
    Et je n’ai rien avoir avec ce hameau dont tu parles 🙂

    Mais t’es sûr que t’y arrives déjà, tu t’es pas mélangé les GPS là ?
    A moins que tu parles de la rivière peut-être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.