PCT jour 60 – 9 juin – mile 820

Lever 6h30 ce matin car le premier défi de la journée, c’est la traversée de la South Fork King River qui est un cours d’eau majeur à traverser sur le parcours. L’eau peut monter à la taille et avec pas mal de courant. Finalement, mon petit groupe traverse sur une partie où la rivière est coupée en deux, et un tronc permet de traverser presque au sec la seconde partie. Pour la première, ce sera les pieds dans l’eau, mais on s’en tire bien.

Il y a ensuite cinq miles à faire jusqu’à Mather Pass, que je remonte au gré des cours d’eau, des biches par ci par là,  et des marmottes.

Remontée de la vallée en direction de Mather Pass

Et voici le col. Il n’est pas très haut, mais semble en effet assez raide.

Mather Pass droit devant !

Je traverse un bon mile de neige encore assez dure avant de démarrer l’ascension avec mon groupe. L’approche est assez facile, mélangeant neige et sentier en dur. Puis, ce sont les premiers zigzags. Plus de sentier, que de la neige… Crampons / piolet…  En avant, je lance les hostilités sur la neige, pour tenter de rejoindre le sentier, bien au dessus. Il y a déjà des traces, je les réutilise, ce qui facilite ma progression. J’atteins la barre rocheuse au dessus sans soucis. Par contre, pas de trail, il est encore bien au dessus, et il faut grimper l’éboulis très raide pour l’atteindre. A ce jeu, je ne suis pas le plus fort, et je laisse volontiers ma place d’éclaireur. Un Hiker, Fireman, va monter sans réel soucis, trouver le sentier, et nous guider calmement vers lui via les zones les plus stables et sûres. Merci mon pote ! Tu nous as bien aidé ! Je reprends la tête dans la neige et le dernier zigzag, à travers les traces.

Encore quelques mètres, et j’y suis ! Mather Pass, check ! Tout le monde passe et nous nous accordons un bon déjeuner au sommet.

Mather Pass check !

Nous redescendons ensuite de l’autre côté. Comme à l’accoutumée, il y a beaucoup de neige. Elle n’a pas trop ramolli, sûrement grâce aux nuages qui couvrent le soleil. Une première depuis une dizaine de jours !

Descente de Mather Pass

Je découvre la luge sur les fesses, qui fait descendre plus vite quand la zone est sûre,  et je redescends dans la vallée, en longeant de nouveaux lacs et traverse encore plusieurs cours d’eau. Je m’arrête avec une partie du groupe mile 820.

Un bivouac cerné de marmottes

Ça paraît peu en une journée,  mais après trois gros jours, c’est nécessaire. Demain, je vise quinze miles sans col, pour camper à l’approche de Muir Pass.

5 réflexions sur « PCT jour 60 – 9 juin – mile 820 »

  1. Des ponts suspendus, des rivières à traverser, des pentes de neige glissantes mais c’est pire qu’Indiana Jones! En tout cas mega bravo! Et embrasse une marmotte pour moi ^o^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.