PCT jour 61 – 10 juin – mile 835

La nuit à été bien abritée du vent qui circulait dans la vallée. Bon choix de camp. Au matin. Les marmottes jouent entre les tentes. Je pars presque à 9h, ça fait du bien.
Le sentier suit Palisade Creek qui dégringole rapidement dans la vallée en contrebas.

Palisade Creek

Le sentier lui, descend la falaise, taillé dans la roche. Pour le coup, il a du y avoir un énorme travail pour l’aménager. Des marches sont taillées dans la pierre, et la vue est superbe.

Golden Staircase
Golden Staircase

On me dit que ce passage se nomme Golden Staircase. Le sentier arrive ensuite dans une forêt, idéale pour un break. Au point le plus en aval de la vallée, il y a la jonction entre Palisade Creek et la Middle Fork Kings River, que je commence à remonter. J’y croise mes premiers Séquoias (à moins que ce ne soient des Jeffrey Pines) je crois. Y a pas à dire,  ce sont de gros et beaux arbres !

Premiers Séquoias ? Jeffrey Pines ?

Tiens, des traces de griffes dans un tronc d’arbre. C’est trop griffu pour une biche et trop grand pour une marmotte.

Traces de griffes

Arrivé à la jonction de Bishop Pass, je quitte le petit groupe des premiers cols, surtout Olivia et son fils Emerson. Un brave warrior de 9 ans qui fait son PCT avec sa maman,  et qui franchit les cols comme les grands. Il n’y a pas beaucoup d’enfants ici. Respect pour mon petit pote, qui m’a fait en plus découvrir la plante de l’oignon sauvage, au top pour assaisonner un dîner au réchaud ! 😉 je les reverrai bientôt.
Je continue mon chemin dans le but de me rapprocher de Muir Pass et le franchir demain matin. Les trois derniers miles avant le camp sont superbes,  en remontant les cascades de la Kings River. Par contre, c’est assez épuisant, surtout en fin de journée…

Les cascades de la Kings River

Un fois le camp en place, je déguste des mashed potatoes (de la purée quoi). C’est pas mauvais en fait, surtout accompagné de quelques feuilles d’oignon sauvage et mon mélange d’épices de la maison.

Couchant sur le bivouac

5 réflexions sur « PCT jour 61 – 10 juin – mile 835 »

  1. Et allez, des conseils cuisines maintenant au milieu des griffures de plantigrades !
    Bientôt, il va nous expliquer la beauté des pieds entouré par une meute de coyotes 🙂

    Trop facile, le mec ! 😉

  2. Wahou !!! 9 ans !!! je suis scotchée. Comme quoi c’est une éducation de se bouger. La mienne en a 7 et on est fiers quand elle fait 15 km… faut que je l’entraine un peu plus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.