Les Ocres à vélo

Direction le Luberon pour un week-end en amoureux. Sous prétexte de nous préparer un peu pour notre périple en Bretagne sur la velodyssée, nous allons découvrir le parcours des Ocres à Vélo. C’est une boucle d’une cinquantaine de kilomètres au départ d’Apt, qui va cheminer entre vallons et collines, cumulant environ 600m de dénivelé positif.

Nous mettons donc les vélos dans le coffre, avec reflex, drone, et caméra. La météo s’annonce clémente, elle sera très chaude. Nous partons le samedi matin (après avoir un peu flâné au marché d’Apt) à 11:30, et il fait déjà très chaud.

Nous pensions démarrer le circuit dans le sens du guide, en prenant la voie jaune, mais le balisage irrégulier et assez trompeur (nous allons le vérifier tout au long de la journée) fait que nous arpenterons le circuit en sens inverse (voie verte)

Nous allons alterner les pistes cyclables et les routes peu fréquentées, alternant collines et champs de lavande (a moins que ce soit du lavandin) en fleur. Chaque village est l’occasion de faire une petite pause (attention, tous n’ont pas une fontaine d’eau potable) et nous craquerons ici pour une glace, là pour un soda.

La Provence des chemins

Arrivés à Roussillon, nous faisons notre pause déjeuner. C’est un très joli village fait d’ocre, et il y a un sentier de découverte à travers les roches rouges et les cheminées de fées. Nous reviendrons demain visiter tout ça. En attendant, nous repartons à vélo et roulons à travers les petits chemins jusqu’à Rustrel. La dernière ascension est dure pour mes jambes de débutant. La pause est la bienvenue une fois arrivés au village !

Le village de Roussillon

La route redescend ensuite et passe par le Colorado Provençal. C’est un ensemble de monuments naturels d’ocre et d’érosion. Ici encore, nous reviendrons demain afin de visiter à pied. Les dernières collines sont difficiles pour les jambes, mais la température et le soleil commencent à décliner, ce qui rend l’effort plus agréable et la lumière plus photogénique. 

Le Colorado provençal

Nous arrivons finalement au terme de cette boucle par l’ancienne voie ferrée reconvertie en piste cyclable exclusive, remplis de cette très belle journée. 

Pour les statistiques, entre le balisage hasardeux et les pauses mal enregistrées, le tracé semble un peu décalé de la réalité. Le circuit est prévu sur 51km et 600m de dénivelé. Voir le site officiel pour plus de détails. On peut d’ailleurs y télécharger la trace gpx, ce que je recommande vivement pour ne pas être surpris lorsque l’on peut le balisage et qu’il faut retrouver le bon chemin !

Le dimanche pour visiter

La visite du Colorado provençal 

De retour du côté de Rustrel dimanche matin pour aller visiter le Colorado Provençal. Le circuit permet d’arpenter deux sites naturels. D’abord le Sahara, qui pourrait faire penser au désert du même nom, puis une zone plus pourpre chargée de cheminées de fées. Nous nous y rendons assez tôt, mais il fait déjà très chaud, et il y a déjà beaucoup de monde. Gros contraste alors qu’hier nous n’avions croisé que très peu de gens ! Le sentier fait bien des détours pour relier chacun des sites, et à part ceux-ci, il n’est pas très intéressant. Ce que peut faire l’érosion est tout de même impressionnant à voir, et de belles photos sont à faire durant cette marche

Les cheminées de fées

Le sentier des ocres a Roussillon

Plus tard, nous rejoignons le village de Roussillon. Le sentier du Colorado Provençal nous avait mis en appétit, alors nous décidons de manger avant de partir visiter. C’est une journée bien chaude et nous apprécions de manger à l’ombre d’une tonnelle, rafraîchis par des brumisateurs. Nous partons ensuite visiter le village. Posté sur un massif d’ocre dont il exhibe fièrement la couleur, il est plein de charme et de jolies vues. Les photographes que nous sommes ont de quoi s’amuser. Nous partons ensuite sur le sentier des ocres. Bien plus court que celui de ce matin, il permet encore de voir de près le résultat de l’érosion dans un mélange de rouge minéral, vert végétal, et le bleu du ciel. Malgré la chaleur, j’ai préféré ce sentier à celui de ce matin (tous deux payants à l’accès)

Le sentier des ocres

En fin de journée, nous sommes passés par Gordes. C’est un village carte postale, que l’on prendra plaisir à photographier et l’approchant, mais qui a mon sens, manque un peu d’authenticité dans son intérieur (un peu comme Saint-Paul de Vence) et n’a d’autre fonction que d’attirer des touristes.

Le village de Gordes

Mais il est temps de rentrer car c’est la fin du week-end ! Plus qu’une semaine et nous partons en Bretagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.