Randonnée – La Vallée des Merveilles par la Gordolasque

La Vallée des Merveilles est un des grand classiques du Mercantour, que j’affectionne particulièrement en dehors de la haute saison. J’essaye également de faire une virée de groupe en été, pour la faire découvrir ou redécouvrir. Ce coup-ci, ce sera un aller retour par la Gordolasque, avec visite guidée le lendemain matin.

Départ tranquille depuis le parking du Pont du Countet. Une fois la voiture garée, les chaussures aux pieds, en route pour le Pas de l’Arpette. Le sentier commence après le pont, qui enjambe la Gordolasque. Il monte assez rapidement à flanc de massif pour rejoindre l’aqueduc qui vient du Lac de la Fous. Le passage de ce premier verrou est assez éprouvant, car les jambes n’ont pas vraiment eu le temps de se chauffer.

Le long de l’aqueduc

Un fois la pente adoucie, on rencontre le premier bouquetin, un jeune, pas très peureux, pour notre plus grand plaisir.

Bouquetin dans l’ascension du Pas de l’Arpette

Nous reprenons la marche, et après un moment assez calme, la pente s’accentue à nouveau au fur et à mesure que le Pas de l’Arpette se rapproche. Un dernier effort, et le col est franchi.

Les lacs de la Vallée des Merveille depuis le Pas de l’Arpette

Pause déjeuner méritée, avant de repartir, pour une heure de descente jusqu’au Refuge des merveilles. Le ciel est très gris et changeant depuis ce matin, les cimes flirtent avec les nuages, et le risque d’orage nous menace jusqu’à la nuit.

Il y a finalement très peu de monde dans la vallée en ce week-end de 14 juillet et de finale du coupe du monde de Foot, demain. A part un énorme groupe italien qui dort au refuge, très peu de tentes dans la zone de bivouac, et une certaine tranquillité assurée.

Panoramique autour de la zone de bivouac

Après la mise en place du camp et le diner, direct au lit, pour une nuit calme et finalement sans orage. Je profite du lever de soleil sur le camp, et me lève pour tout ranger, et prendre le petit déjeuner.

A 8h, c’est l’heure de la visite guidée des gravures. Quatre heures de balade et de découvertes, d’explications, et enfin, je vois la Gravure du Sorcier 🙂

Le Sorcier

De retour au refuge à la fin de la visite pour un rapide déjeuner, et c’est le départ en direction de la voiture. Il faut d’abord remonter vers le Pas de l’Arpette, tranquillement, avant de franchir le col et entamer la lonnnngue descente, dans les nuages et quelques goutes. Arrivée à la voiture à temps pour pouvoir suivre la fin de la finale 🙂

Petit chamois sur le chemin du col

Le parcours

Distance totale: 12.65 km
Altitude maximum: 2505 m
Altitude minimum: 1690 m
Denivelé total positif : 1270 m
Denivelé total négatif: -1270 m
Télécharger
20 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.