PCT jour 146 – 3 septembre – mile 2461

J’ai eu très froid, j’ai très mal dormi, mais au moins, j’ai dormi trois ou quatre heures, je ne m’attendais pas à tant ! Il ne pleut plus depuis hier soir, et nous avons tous l’espoir de revoir le soleil avant la fin de la journée. De plus, ce soir, nous dormirons à Skykomish.

Mais tout d’abord, il faut parcourir 18 miles, trois belles ascensions, avant d’arriver à Stevens Pass, qui croise la Highway 2, menant à Skykomish. La première ascension démarre assez rapidement, tout comme la pluie qui se remet à tomber peu après mon départ. C’est une grimpe très raide, et le sentier est maintenant très boueux. J’atteins toutefois le sommet en fin de matinée. Cependant, je me rends compte de mon niveau de fatigue, et de ma difficulté à venir face aux deux ascensions suivantes… On est samedi, je croise beaucoup de randonneurs à la journée, et rapidement, ils m’indiquent qu’ils viennent de cette Highway 2, mais d’un Trailhead plus proche que Stevens Pass.

dsc_2725
Le sentier continue de dominer les lacs qui sont nombreux dans cette région

Je me fais expliquer le chemin. Tout en bas de la descente actuelle, il y a une jonction vers le sentier de Tunnel Creek, qui descend assez violemment avant de rejoindre une piste qui rejoint directement la Highway 2, quelques miles avant Stevens Pass.

dsc_2724
Et encore des lacs

Plus que les quelques miles coupés, Cette bifurcation me fait sauter les deux prochaines ascensions. Vu mon état de fatigue et l’heure déjà avancée, je décide de prendre ce chemin alternatif. Il est effectivement très raide, digne de Eagle Creek il y a quelques semaines, mais également très boueux et glissant. La descente n’est donc pas une partie de plaisir. J’arrive malgré tout à la Highway 2 bien plus rapidement que prévu. Je ne suis pas tiré d’affaire pour autant, et j’attend une bonne heure au bord de la route, à faire du stop. Le spot n’est pas facile, en descente, juste au moment où deux voies se réduisent. Arrivé à Skykomish, je retrouve Max et Pierre qui sortent de l’hôtel… complet. Plan de backup, nous allons chez les Dinsmores, un équivalent à Hiker Heaven, à quelques miles d’ici. Un Trail Angel nous y amène après nos courses de ravitaillement. C’est un super endroit, avec douche, lessive, de quoi sécher nos affaires, et détente. Tout ce qu’il nous fallait avant de repartir demain matin pour Stehekin. Rémi nous y rejoint dans une deuxième vague d’arrivée, tout surpris qu’il est de me voir déjà là. En séchant mes affaires, je note que mes deux carnets (l’ancien que je suis en train de retranscrire dans mon blog, et le nouveau dans lequel je note mes aventures au quotidien) sont bien mouillés, surtout le premier. Je suis un peu dégouté, mais c’est comme ça. On dira que ce sont les cicatrices de leur aventure ! Et puis, mon téléphone chinois fonctionne à nouveau 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.