PCT jour 28 – 8 mai – mile 454

Je me lève comme d’hab, sauf que ça fait du bien de dormir au sec, et sur de l’herbe… Comme la journée va être courte, je démarre doucement.


Paul, le frère d’un Hiker retraité,  qui le suit en camping car, m’offre du café et des biscuits. Une manière agréable de compléter mon muesli 🙂
Me voici en route. Clarifions déjà un point : ce que je prenais pour Vasquez Rocks hier n’est en fait que le Three Sisters Rock qui n’a rien à voir, bien que très joli. (merci mon double guide touristique escroc)
Je fais quelques collines, et chaque ascension est difficile,mais pas autant que les descentes. Il est vraiment temps que je fasse une pause.
Au terme de la série de collines, je traverse l’autoroute 14 par un tunnel sombre, puis j’entre dans le parc de Vasquez Rocks.  Nous y voici enfin.

wp-1462822577679.jpg
Tunnel sous la Highway 14

En effet, rien à voir. Cette formation géologique particulière est causée par la faille de San Andreas.

wp-1462822595326.jpg
Un marcheur dans Vasquez Rocks

Cela commence par un canyon que le chemin traverse, puis ce dernier monte sur les crêtes et permet d’apprécier de nouvelles formations rocheuses.

wp-1462822610684.jpg
Vasquez Rocks

C’est magnifique et impressionnant. Le site a servi lors de nombreux tournages. Et tout ça, aux portes de la ville, que je rejoins au terme du parc.
Après quelques minutes à marcher dans les rues, le chauffeur d’une voiture m’interpelle.  Il fait déjà un ride avec plusieurs Hikers, et me propose de monter,  ce qui me fait gagner 20 minutes.
Une fois à Hiker heaven,  je suis une nouvelle fois stupéfait par l’organisation bénévole en place ici.

wp-1462822618065.jpg
Hiker Heaven

Il y a des vêtements de prêt pour pouvoir laver tout son linge. On met le sale dans un sac, on y associe le numéro à son nom dans un post-it et ils lavent et sèchent les affaires.
On ne s’occupe de rien.
Il y a un grand espace dans lequel il y a une trentaine de tentes, du monde partout. Il y a un mobile home avec cuisine complète, salon TV / Netflix, et salle de bain. Y a même une tondeuse à cheveux si je craque. Bref, un lieu génial pour se reposer.
Je reconnais quelques Hikers déjà croisés ici ou là. Comme quoi, même s’ils me dépassent, ils vont pas forcément plus vite.
Il est l’heure de dormir. Même si je suis de repos demain.
Je me suis un peu isolé au cas (probable) où je ronfle,  mais j’entends déjà de sacrés compétiteurs !

2 réflexions sur « PCT jour 28 – 8 mai – mile 454 »

  1. Alors, monsieur le ronchopathe, il se préoccupe du bien-être des autres, même en pleine nature au milieu de quasi-inconnus : quelle classe 🙂

    (et spéciale dédicace Kirby !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.