[Randonnée] La vallée des merveilles

La vallée des merveilles est un des lieux mythiques des Alpes du sud et du Mercantour. Mélangeant parc naturel et site préhistorique, y randonner sera à chaque fois une opportunité de s’imprégner d’histoire, de nature, et de sérénité.

Nous avions déjà traversé la vallée des merveilles en juin 2010, en empruntant le parcours Casterino nord -> refuge de la Valmasque le premier jour, et refuge de la Valmasque -> lac des Mesches le second. Cette randonnée nous avait alors parue difficile et éprouvante, car nous étions débutants et particulièrement candides dans cette activité. Nous avons donc été quelque peu méfiants, lorsque l’on nous a proposé le même itinéraire en une journée, jusqu’au refuge des merveilles, avant de profiter de la visite accompagnée le second jour, puis de rentrer sur le lac des Mesches.

Nous nous attendions à souffrir et préparions déjà nos lampes frontales pour une arrivée nocturne au refuge. Ce ne fut heureusement pas le cas. Notre condition physique et notre pratique régulière depuis cette première fois nous ont démontré notre montée en niveau, pour notre plus grand plaisir !

21567107292_cd3dc79d09_o
Départ de Castérino

De Casterino au refuge des merveilles

Nous avons donc débuté notre randonnée au parking au nord de Castérino, vers la vallée de la Valmasque, sous un magnifique ciel bleu.

Le sentier suit tout d’abord une piste de 4×4 forestière, avant de bifurquer le long de la rivière, au gré de cascades et ponts de pierre.

21390569188_65d51da294_o
Premières cascades sur le chemin

A la sortie de la forêt, nous avons entamé une ascension plus raide jusqu’à enfin surplomber le Lac Vert, et le refuge de la Valmasque.
Nous avons décidé de prendre notre pause déjeuner à cet endroit, profitant du soleil et de la vue.

20957293273_fc35183c36_o
Pause déjeuner devant le “Lac Vert”

Après cette pause bien méritée, nous avons repris notre marche le long des lacs Noir et du Basto. Les nuages, jusque-là très discrets, ont commencé à envahir progressivement les environs.

20957344723_b7ff36b7e9_o
Remontée des lacs Noir et du Basto

Passé le lac du Basto, nous avons rejoint le GR52.

21552266386_5fde738655_o
Le GR52

C’est alors que nous avons entamé l’ascension de la baisse de la Valmasque, réelle difficulté de cette randonnée. Parti en avance, j’ai croisé une famille de chamois gambadant à quelques mètres de moi, les petits tétant leur mère.

41 vues
Chamois dans la Vallée des Merveilles

Après de longues minutes de marche (bien que dans mon souvenir, cette épreuve ait été bien plus intense…), nous avons passé le sommet. Un magnifique panorama sur les deux vallées, la Valmasque et les merveilles, s’est alors ouvert.

21567176542_a0a9438795_o
Vue sur la Vallée des Merveilles au sud
21391560349_3d56985ffd_o
Vue sur le Lac du Basto au nord

La descente de la baisse fut encore plus raide que la montée, mais nous avons pu finalement poursuivre notre chemin sans encombre.

Après avoir croisé tout un groupe de chamois, des pierres gravées ici ou là sur le chemin, nous sommes enfin arrivés en vue du refuge des merveilles.

21391605029_cf580b3d78_o
Approche du Lac Long Supérieur et du refuge des merveilles

Nous avons pressé le pas car les nuages, et la pluie, étaient presque sur nous. Si nous pouvions nous installer avant le début des hostilités, ce serait parfait.

Enfin arrivés au refuge et enregistrés, nous avons eu l’autorisation de monter notre tente dans la zone de bivouac. (nous ne partagions que le repas et le petit déjeuner avec le groupe, la nuit se passant dans la tente, loin des ronflements 🙂 )

A peine avions nous fini de tendre le double toit de la tente, que les premières gouttes tombaient.

Nous avons vite rejoint le refuge et laissé la tente vide derrière nous, afin de partager un bon repas en groupe, dans la chaleur et la bonne humeur !

Après un sucre à digérer et le verre de l’amitié avec des voisins anglophones, nous sommes retournés à la tente, armés de nos sacs et nos chaussures, sous une neige fondue. Le matériel vite rangé dans la tente, et nous vite emmitouflés dans nos sacs de couchage, nous étions fin prêts à tomber dans un sommeil réparateur.

Du refuge des merveilles aux Mesches

La nuit fut loin d’être calme… Si la pluie a rapidement cessé de tomber quelque 30 minutes après notre coucher, le vent glacial s’est levé, de plus en plus fort, au point que nous prenions peur que le double toit soit arraché par les bourrasques les plus puissantes.

Nous n’avons toutefois pas eu froid, et le vent a eu l’avantage de sécher le sol.

Le réveil nous a sorti de notre torpeur intermittente à 6h30. Je n’ai pas trainé pour m’habiller et me lever, afin de profiter du lever du jour et du soleil.

20957385903_b851da884b_o
Bivouac dans la Vallée des Merveilles

En attendant le lever du jour, déjà des marcheurs se positionnaient stratégiquement sur les blocs et monticules offrant les meilleures vues pour une photo de l’instant.

Le soleil s’est enfin montré, après avoir enflammé l’horizon et les premiers nuages du jour

20955765604_791a8222ed_o
Lever de soleil dans la Vallée des Merveilles

Mais il était déjà temps de remballer le matériel et prendre notre petit déjeuner au refuge, avant de commencer la visite guidée du site archéologique à 8h du matin.

Nous avons donc accompagné notre guide pour une tournée parmi les plus belles pierres de la vallée.

21390513300_213df4eb05_o
Les pierres gravées de la Vallée des Merveilles

Après cette belle et intéressante visite, retour au refuge pour un pique-nique rapide, puis nous sommes repartis en direction du lac des Mesches, le timing étant un peu serré pour le retour.

21578646995_274c43ffb9_o
Descente en direction du Lac des Mesches

Entre roches erratiques et rivières, nous avons à nouveau pénétré les zones boisées et forestières, le long d’un chemin raide et éprouvant pour les genoux.

21587450201_8b5805722e_o
Longue descente jusqu’au Lac des Mesches

Finalement, au terme de 2h30 de descente, nous avons enfin rejoint le lac des Mesches, puis récupéré les voitures. Nous nous sommes ensuite donné rendez-vous à Castérino pour savourer une bière bien méritée, puis, avant de prendre la route du retour, acheter quelques fromages et miels locaux.

21587466471_e20fd702bc_o
En vue du Lac des Mesches

Encore une très belle randonnée qui laissera un joli souvenir.

Distance totale: 20.68 km
Altitude maximum: 2649 m
Altitude minimum: 1447 m
Denivelé total positif : 1171 m
Denivelé total négatif: -1414 m
Télécharger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.