Découverte d’Istanbul (Turquie)

Devant me rendre à Istanbul pour le travail près d’une semaine, j’ai profité de cette opportunité pour découvrir cette ville chargée d’histoire.

Loin d’en avoir découvert la totalité, j’ai pu savourer  quelques unes des perles à ne pas manquer…

La ville historique (Sultanahmet)

Ce quartier historique est certainement celui comptant le plus grand nombre de bâtiments anciens. Véritable piège à touristes, il n’en reste pas moins incontournable tant il y a de choses à y découvrir…

La Mosquée Bleue

L’un des plus beaux et majestueux bâtiments d’Istanbul, la Mosquée bleue est également l’un des plus visités. Malgré cela, on perçoit rapidement la spiritualité du lieu, et l’on s’y perd aisément, au contact de ces vieilles pierres et tapisseries. L’entrée est gratuite, mais la tenue correcte est exigée.

IMG_8020IMG_8023

Sainte Sophie (Hagia Sophia)

Sainte Sophie est à ma connaissance le bâtiment historique ayant la hauteur sous plafond la plus impressionnante. Et quand on perçoit le vécu et l’âge des pierres, on ne peut être qu’époustouflé. Bien que le bâtiment ait souffert des pillages et du manque d’entretien de par le passé, ce lieu est ennivrant. Le mélange des cultures et des religions est omniprésent. La grande salle était en partie en rénovation en juillet 2014. L’entrée à 30 TL pour un adulte.

IMG_7997IMG_7988

Le Grand Bazar

Véritable centre commercial camouflé dans un vieux marché historique, le Grand Bazar m’a laissé un peu sur ma faim, avec un petit (grand ?) goût de piège à touristes. On y retrouvera une certaine ambiance, ainsi que l’engouement pour la négociation, mais les produits étaient somme toute très classiques. Beaucoup de gens lui préfèrent le Bazar Égyptien, que je n’ai malheureusement pas vu.

IMG_7971

La Mosquée de Souleymane (Suleymaniye)

Première mosquée que j’ai visitée à mon arrivée, moins imposante que la mosquée bleue, la mosquée de Souleymane n’en est pas moins chaleureuse et très travaillée. Dotée de quatre minarets, la visiter au coucher du soleil un soir de Ramadan fut une véritable découverte culturelle.

IMG_7859IMG_7858

La Mosquée Yeni

Cette mosquée trône majestueusement face à la tour de Galata, la corne d’or, et la ville moderne. Au bord de l’eau, elle côtoie le Bazar aux épices, le pont de Galata, les embarcadères… L’un des endroits les plus vivants d’Istanbul, entre touristes et locaux, une vraie fourmilière.

IMG_8033IMG_8034IMG_8039

La ville moderne

La ville moderne est plus cosmopolite, commerçante, et très vivante. Dominée par la tour de Galata, cette partie m’a moins dépaysé mais n’en a pas manqué de surprises pour autant.

La Tour de Galata

Vieille tour génoise, la tour de Galata peut être visitée. Un ascenseur permet de monter au sommet, d’où l’on peut faire le tour de la corniche (c’est sécurisé). Un restaurant se loge à son sommet.
La montée coûtera dans les 18 TL. J’ai eu la chance d’y monter à l’instant parfait du coucher de soleil. En plein Ramadan, j’ai pu profiter des chants de toutes les mosquées de la ville, montant dans le ciel et venant de toutes les directions. Un grand moment.

IMG_7845 IMG_7846

La Place Taksim et la zone pietonne İstiklal

Cet espace très commerçant au cœur de la ville moderne relie la place Taksim à la tour de Galata (à quelques minutes de marche près) via la grande rue piétonne İstiklal.
Ce lieu sert de point de rencontre à tous les jeunes de sortie le soir ou le week-end, et permet d’accéder aux restaurants, pubs, boîtes, commerces en tous genres, en longeant la vieille ligne du tünel, le vieux tramway d’Istanbul. Orienté résolument vers la vie moderne, ce lieu promet de belles découvertes.

IMG_7913 IMG_7917IMG_7918

L’Istanbul Asiatique

La ville orientale est globalement plutôt résidentielle (des locaux me disaient qu’ils vivaient en Asie et travaillaient en Europe)
Certains quartiers, comme Kadikoy, sont toutefois très animés, surtout le soir, débordant de vie, de restaurants, de groupes de musique au coin d’une rue… J’y ai consacré ma dernière soirée, avec le plus grand plaisir.

C’est par bateau, au même tarif qu’un trajet de métro (4 TL) que je me suis offert la traversée du Bosphore, sur l’un des innombrables bateaux reliant les différents quartiers de la ville.

Kadiköy

Kadiköy est le quartier de la ville orientale se trouvant à peu près en face de Sultanahmet (légèrement plus au sud) de l’autre côté du Bosphore.

Me faisant étrangement penser au vieil Antibes un soir d’été, j’y ai dégusté de délicieux kebabs dans l’une des meilleures adresses de la ville (et pas cher, un repas complet à 11€ !). Ce restaurant, recommandé par le guide du routard, ne m’aura pas déçu. Il s’agit du Ciya Sofrasi.

Visité de nuit uniquement, ce quartier plein de charme m’a laissé un doux parfum d’orient bien après mon retour.

IMG_8069IMG_8059_IMG_8057-3 images

En Conclusion

Comme on pourra l’imaginer en lisant ces quelques lignes, Istanbul aura laissé une belle empreinte parmi mes souvenirs de voyage. Une ville magnifique, pleine d’histoire, et pleine d’histoires, à visiter une fois dans sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.