GR20 – Jour 10 – 13 septembre – Asinau

Je me réveille au son de ma montre. C’est la première fois que je dors d’une traite, jusqu’à l’heure du réveil. Est-ce la fatigue ou les bonnes conditions du gîte, je ne saurais dire…

Après un bon petit-déjeuner, je pars avec le groupe pour rejoindre le GR20 via la liaison du Mare a Mare centre.

Liaison vers le GR20

Le sentier est assez bien balisé, mais au moment de prendre à gauche à une jonction, nous n’en voyons aucune trace. Première fois que j’allume le GPS sur le chemin, car cette liaison n’est pas documentée sur le topoguide. Oui la jonction est bien là, mais il manque juste les marques, et le sentier… Un peu impatients de retourner sur le GR, nous nous engageons à travers bois, qui se transforme en maquis petit à petit. Le maquis est beaucoup moins conciliant que le bois, et nous devons dévier pour revenir vers le sentier d’origine, les bras et jambes lacérés par les épineux. Au bout de quarante cinq minutes, nous joignons le sentier à nouveau, qui est en fait la jonction espérée. Elle était plus loin que ce qu’indiquait la carte IGN et le GPS. Après un moment sur la liaison, et une petite ascension, nous revoici sur le GR20, peu après le refuge d’Usciolu.

De retour sur le GR20

Nous marchons une bonne demi-heure en direction de Matalza, avant de tomber sur une rivière, à midi. Nous y faisons naturellement la pause déjeuner, et j’en profite pour me baigner. Elle est tres fraîche.

Pause rivière

Nous nous remettons en marche après cette bonne pause, et suivons plusieurs rivières, passant tantôt sur des plateaux rocailleux, tantôt sur des collines verdoyantes.

Tantôt la verdure
Tantôt plateaux de rocaille

Arrivés aux bergeries de I Croci, peu après Matalza (début de l’étape quatorze), nous faisons une petite pause et ravitaillons en eau. Puis, nous repartons pour une ascension jusqu’à 2000m. C’est du bon GR, je transpire pendant un moment.

La mer au sud ouest

Lorsque j’arrive au col Bocca Stazzunara, je vois la mer à l’ouest, et une fois passé, à l’est. C’est magnifique, et au premier plan, les aiguilles de Bavella, face nord, splendides.

les aiguilles de Bavella et la mer à l'est, depuis le col
les aiguilles de Bavella et la mer à l’est, depuis le col

Le vent s’est levé vers 17h, lors de l’approche finale du col, et c’est rapidement une nouvelle tempête qui me boulègue pendant la descente très raide vers le refuge d’Asinau. Celle-ci n’était pas prévue pour le coup, et les tentes sont très chahutées. Certaines ont déjà cassé. J’attends une accalmie pour monter la mienne, envisageant de dormir à la belle étoile. Le moment idéal se présente et je saisis l’opportunité. La tente est stable est sécurisée, espérons que ça tienne! Je vais manger, le temps que le soleil se couche sur les aiguilles de Bavella. Demain, ce sera normalement ma dernière journée sur le GR20, en passant par la variante alpine des aiguilles, puis l’étape finale vers Conca.

Une réflexion sur « GR20 – Jour 10 – 13 septembre – Asinau »

  1. Ben là je sais pas trop quoi dire mais si je fais pas de commentaire je saurai plus où j’en suis de la lecture des articles alors je fais un petit commentaire qui sert à rien mais c’est juste un marque-ta-page pour moi.
    Et là vous vous dites : « elle est pas gênée cell’là, si tout le monde fait ça alors on s’en sort pas ».
    Et je suis bien d’accord avec vous.

    Sur ce, j’appuie sur « Laisser un commentaire ».
    Mouhahahahaaha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *