PCT jour 141 – 29 août – mile 2357

C’est une journée de marche plutôt tranquille. Après un départ à 7h20 et un ravitaillement en eau, je pars marcher 15 miles pour atteindre un refuge à l’heure du déjeuner.

Il y a du Trail Magic, mais épuisé, il n’y a plus rien dans la glacière. Le chemin menant au refuge est généralement en descente, ouvert sur les vallées et les collines environnantes. Le Mount Rainier est définitivement derrière moi, de plus en plus au sud.

dsc_2634
Mount Rainier s’éloigne

Quant au nord, je commence à distinguer les North Cascades, une série de pics ciselés. Ça va piquer après Snoqualmie Pass !

dsc_2625
La suite du périple se présente doucement

Après la pause déjeuner, suivie d’un Yatzee pour déterminer qui va payer la prochaine tournée prévue après demain, ainsi qu’une petite sieste de vingt minutes, me revoici en marche. Je refais le plein d’eau après cinq miles, car les onze qui suivent sont à sec, et le camp est à sept miles d’ici. Il faut donc davantage d’eau.

dsc_2630
Le PCT ou l’art de dormir n’importe où

L’après midi remonte un peu sur les crêtes, sans violence, et c’est une nouvelle orgie de Huckleberries. Il y a également beaucoup de framboises (Raspberries ?) mais elle ne sont pas encore mûres.

dsc_2632
Nouvelle fournée de Huckleberries

Heureusement sinon je n’avancerais plus ! Sur les crêtes, j’assiste à des manœuvres d’avions de chasse plongeant en vrille dans les canyons, et c’est un divertissement impressionnant. La journée se termine finalement par une montée plus raide, avant de redescendre sur le camp, où j’arrive à 20h20, à 300 miles de l’arrivée.

dsc_2640
Arrivée au camp au coucher de soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.