PCT jour 80 – 29 juin – mile 1091

Ce matin, une surprise de taille nous attend à la sortie de la tente. Non, pas d’ours ni de cerf, mais tous les moustiques de la forêt avoisinante se sont donnés rendez-vous à notre campement (enfin tout autour du lac à côté).

Dès notre sortie de tentes, la bataille fait rage. Nous n’avons aucune chance face à cette nuée, et nous faisons nos sacs et rangeons les tentes tant bien que mal, sous les assauts incessants de la racaille volante.

Pendant près d’une heure, la marche va être éprouvante, et stressante. Après ça, un petit vent frais les chasse et me permet de me détendre un peu. Après avoir passé un des derniers reliefs à 9000 pieds du PCT, j’ai enfin du signal téléphonique.

Une des dernières crêtes à 9000 pieds

J’en profite immédiatement pour rassurer les proches. Après ce relief, il y a un col à passer avant d’arriver à Carson Pass, que j’atteins un peu après midi. Je m’attends à retrouver mes collègues avec un Trail Angel, une bière à la main. Ce n’est pas très éloigné de la réalité. Le centre d’information du col faisait du Trail Magic, et proposait sodas et fruits.

Une opportunité s’est présentée peu avant mon arrivée, et se concrétise peu après. Une randonneuse de section a besoin qu’un PCT Hiker ramène sa voiture à South Lake Tahoe. Elle nous confie les clés de son pick-up. Nous sautons donc les dernières miles à trois, Pierre et Rémi étant décidés à les parcourir sur le chemin, ce qui est très honorable.

Arrivés en ville, nous étudions les possibilités de logement, hôtels, Trail Angels,  etc… Nous optons finalement pour une super promo au Hard Rock Hotel & Casino.

Dîner de fête !
Dîner de fête !

Une fois tous réunis, propres et en bonne disposition, nous profitons d’un burger ou d’une pizza,  puis allons dépenser quelques dollars au casino.

Encaissement des "gains"
Encaissement des “gains”

Très bonne soirée, série de rigolades et de Barraca !

3 réflexions sur « PCT jour 80 – 29 juin – mile 1091 »

  1. Un jour faudra qu’on m’explique à quoi ça sert les moustiques sur Terre.

    Parce que pour autant que je sache, où qu’ils se cachent, c’est toujours pareil : ILS FONT SUER LEUR MONDE PARTOUT SUR LEUR PASSAGE CES ENFOIRÉS !

    Courage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.