PCT jour 16 – mile 266

La soirée à été très agitée. Grêle, orage, tempête…  On a tous bien cru qu’on allait s’envoler avec les tentes !


Finalement elles ont toutes bien tenu. En fin de soirée, tout était calme. A minuit,  j’ai vu le lever de lune dans les montagnes, sous les étoiles, sans vent ni bruit.
Levé 6h avec le soleil, et un bon muesli chaud.

Lever de soleil sur le Mont San Jacinto
Lever de soleil sur le Campsite

Tout le monde part petit à petit et on se retrouve quatre miles plus loin à la Water Source.

Rendez-vous à la Water Source

Chacun repart à son rythme en direction de l’autoroute sous laquelle passe le PCT, et le petit hameau derrière, siège de Ziggy and the Bear (mile 210), des Trail Angels bien connus. On s’attend à voir des hippies tenir cette maison, mais ce sont deux papy et mamie adorables.

wp-1461714029962.jpg
Chez Ziggy and the Bear

On y mange des spaghetti, boit du soda, et mange une orange. J’y passe l’après-midi, et y fête mon entrée dans la quarantaine, entouré de tous les Hikers et les messages de mes proches. (en attendant la fiesta au retour 🙂 )
Nous trouvons finalement un ride vers Big Bear Lake. Cinquante miles plus loin mais c’est la seule solution. Impossible d’avoir un ride vers Onyx Peak, qui est la fin de la clôture sur le PCT.
Nous sommes neuf dans une cabine grand luxe, avec des pizzas et Burritos.
Demain, je reprends la route seul, en faisant un petit détour, pour réexpédier mon colis qui est au post office,  puis retour sur le trail.
Mes compères vont se reposer un jour ou deux.

7 réflexions sur « PCT jour 16 – mile 266 »

  1. Avec toutes ces pauses-déjeuner de tous ces anges-gardiens, je me demande donc : au final, tu vas plutôt perdre ou prendre du poids ?!?

    Et bon remote-anniversaire !!! 😀

  2. Et moi qui croyais que ton aventure serait une quête personnelle, une recherche de la limite de tes capacités physiques et mentales, le combat contre l’inconnu, la solitude, la peur, le renoncement … mais en fait : T’ES EN COLONIE DE VACANCES MON SALAUD !!!

    T’as la belle vie hein 🙂 🙂 🙂

    Happy Birthday mon pote.

    1. ah moi aussi je m attendais a ce qu’il en ch….. et ben pas du tout, et vas y que je papote, que je mange mon muesli chaud et la biere et bla bla …….
      allez fait nous rever et bon anniversaire bisous

  3. C’est marrant, hein, tous ces commentaires où l’on dit qu’il se la coule douce en fin de compte…

    Si c’était un commentaire par-ci, un par là, je dis pas.

    Mais là, il y a une espèce de consensus spontané – et pas concerté – qui nous fait tous dire la même chose. Il serait en tongs que ce serait pareil, non ?

    En fait, il se paie des super vacances d’anniversaire le type !
    Et loin de nos tronches en plus!

    Fallait le dire que tu voulais qu’on te foute la paix!

    Merci Walking Olive, ça fait plaize !
    Mouaahahaha ! 😀

    PS: bon courage pour la suite !

  4. On continue. Bien. Ca a du être un peu bizarre deja – les contrastes a traverser la region plate, et l’autoroute qui coule avec les rapides des autos, entre “les massifs” de San Jacinto et la region de Big Bear. Et les orages, en plus, entre la nature de la piste et les moments petits de la “civilization,” … les univers nombreux. Mes pieds se sentent tes pieds. Bonne continuation, frère. wm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.