Préparer le PCT – Le VISA

Pour celui qui planifie de parcourir le Pacific Crest Trail en entier, il est vraisemblable qu’il faudra envisager plus de 3 mois de marche. Or, au delà de 90 jours de présence, un VISA sera nécessaire au ressortissant français. Comment procéder ? Voici une procédure tirée de ma propre expérience.

En dessous de 90 jours, un ressortissant français bénéficiera généralement (sous réserve de passeport récent) du programme ESTA d’exemption de VISA.

Au delà de ces 90 jours, un VISA d’une durée maximum de 6 mois sera nécessaire. Cette procédure est grandement améliorée et numérisée, mais ne dispensera pas d’un entretien à l’ambassade des États-Unis à Paris. Le site de l’ambassade apporte d’ailleurs tous les éléments nécessaires à la bonne compréhension de la procédure.

Demander son VISA

Tout d’abord, il faudra se rendre sur le site internet de gestion de demande de VISA, et y créer un compte personnel de demandeur.

Une fois son compte créé, on doit remplir en ligne son formulaire DS-160 qui renseigne notre Etat Civil, le type de VISA que l’on demande (généralement B2 (touristique) ou B1/B2 (mixte Tourisme/Affaires) ) Une fois ce formulaire rempli, il faut conserver précieusement le numéro de validation, que l’on associera à son compte de demandeur de VISA.

L’étape suivante est le règlement des frais de VISA. Et oui… C’est payant, et même une rondelette somme de 150 et quelques euros (152€ lors de ma demande). On peut régler par carte (je n’y suis pas parvenu, le site ne gérant peut être pas les sécurités à deux niveaux que l’on a en France), ou par virement bancaire, qui a très bien fonctionné pour moi.

Une fois le règlement confirmé, il s’agit alors de bloquer une date de rendez-vous à l’ambassade Américaine.  Il faut compter 15 jours à 3 semaines avant de pouvoir sélectionner une date, alors il ne vaut mieux pas traîner !

Lors de ce rendez-vous, il ne faudra pas oublier les documents suivants :

  • Le passeport (valide au moins 6 mois au delà de la durée de séjour)
  • Le formulaire DS-160 ainsi que la page de confirmation
  • La page de confirmation du rendez-vous
  • Une photo d’identité 5×5 cm certifiée valide pour un document d’identité
  • Les documents officiels de mariage / naissance pour la famille accompagnante
  • Il est recommandé de fournir des garanties de retour en France au terme du voyage (lettre de l’employeur, etc…)

Après ce rendez vous, le VISA sera normalement adressé par courrier postal.

Les règles en vigueur lors de la rédaction de cet article sont celles de décembre 2015.

Mise à jour après RDV à l’ambassade des USA

Après avoir obtenu le RDV au consulat américain à 9h30, je m’y rend pour 9h00, histoire “d’appréhender le terrain”. Une file d’attente de quelques dizaines de personnes attend déjà. Je m’attendais à une procédure intimiste, mais c’est l’usine ! Fort heureusement, les américains étant les rois de l’organisation, on ne reste pas longtemps dans le froid.

Rapidement la file avance et me voici devant le premier poste de sécurité.  Après un check rapide et une présentation de mon passeport et de ma confirmation, me voici en train de passer les grilles et d’entrer dans le second poste de garde.

J’y éteindrai et laisserai mon téléphone portable (éviter d’y apporter tout PC) et tout appareil électronique, en échange d’un badge pour tout récupérer à mon retour.

J’entre enfin dans le bâtiment de l’ambassade. L’excitation monte !

Une première file d’attente rapide m’amène devant un premier guichet. J’y présenterai mon passeport, ma confirmation de RDV ainsi que mes photos d’identité. Simple formalité, le temps d’une capture de mes empreintes ainsi que de mes photos, et me revoici dans une file d’attente pour un second guichet.

Cette étape est la plus longue, et me rappelle à quel point j’ai été naïf en imaginant cet instant. La salle est remplie, et la file fait plusieurs allers et retours. Après une bonne demi-heure d’attente (finalement c’est encore allé assez vite) me voici devant l’agent chargé d’évaluer ma demande de VISA. Il n’a que quelques minutes pour faire son évaluation, et mon excitation est à son comble.

Je me présente donc, ainsi que mon projet. Je décris mon parcours, ma préparation. Il me demande rapidement si je parle anglais, et nous basculons notre conversation dans cette langue. Après une conversation rapide, il me demande mes capacités financières. Je lui montre la synthèse de mes comptes bancaires pour le rassurer. Ce sera le seul document que je lui présenterai. Au bout de 6 à 7 minutes, il me soulagera de mon stress en me confirmant “Your VISA is approved”

Il garde mon passeport, qui me sera retourné par la poste sous quatre jours, accompagné du Graal. Je récupère mon téléphone et quitte l’ambassade, joyeux.

8 réflexions sur « Préparer le PCT – Le VISA »

  1. Bonjour Olivier,
    Merci pour toutes ces informations! J’aurais bien voulu avoir ton retour d’experience au niveau du délai: pour ton départ le 11 avril, quand as tu recu ton visa en main propre et combien de temps après ta demande? Est-il actif le jour de l’obtention ou peut-on demander de l’activer à une date précise?
    Merci de ta réponse 🙂

    1. Bonsoir Emma
      J’ai reçu mon visa (dans mon passeport) 4 ou 5 jours après ma visite à l’embrassade. Il est valable 10 ans à compter de sa signature, et les six mois commencent le jour de l’entrée sur le territoire américain. Je ne sais pas si ces six mois sont renouvelables.
      Je suppose que c’est pour l’année prochaine ? tu as le temps de le préparer, j’y suis allé (à l’ambassade) en décembre pour un départ en avril.

  2. Merci pour ce retour Olivier !
    Petite question un peu bête, si on a pas un niveau d’anglais de folie, tu pense que ça peut être un gros frein ?

    1. Bonsoir Amandine. Non c’est la limite. Tu en as une autre qui est là limite saisonnière. En mars. N’est un peu tôt pour partir, et en octobre c’est un peu tard pour arriver ? si tu es trop limite il faudra peut être planifier de faire plusieurs sections séparées

  3. Merci beaucoup Olivier pour cet article sur les coulisses de l’entretien.
    Je viens de valider la date de mon entretien. Maintenant vient l’heure de la préparation des papiers.
    J’ai deux « handicaps » : je suis mariée à un Américain, très voyageuse et à mon compte donc même si nos projets sont en France, ce sera libre à l’interprétation de l’agent de déterminer si je compte rester illégalement !
    En tout cas, on a hâte de faire de ce rêve une réalité après l’avoir repoussé d’un an !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.